Blog
Ici on apprend des choses !
Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Les éléphants, emblème de la Thaïlande

Les éléphants ont traditionnellement une place importante en Asie, pourtant ils vivent aujourd'hui des jours difficiles... Voici un état des lieux de son rôle dans l'histoire de la Thaïlande, et de sa condition actuelle.

 

Tourisme solidaire : Venir en aide aux éléphants d'Asie

Les relations entre les humains et les éléphants d'Asie remontent à la nuit des temps. En effet, les premiers récits entre le géant et l'homo-sapiens sont datés du néolithique, l'âge de la sédentarité et du développement agricole. Avant cette période, l'éléphant d'Asie était davantage perçu comme une menace que comme un outil de travail.

Aujourd'hui, le traitement de l'éléphant d'Asie est très discutable si bien qu'il n'est pas rare de voir des pachydermes blessés par la main de l'homme ou extrait de leur milieu naturel pour amuser les touristes.

Notre agence de voyage spécialisée dans le tourisme durable est particulièrement sensible au phénomène et vous propose de devenir actif en aidant les éléphants d'Asie.

 

L'éléphant d'Asie dans l'histoire

L'éléphant d'Asie représente toute une imagerie culturelle et symbolique dans la culture asiatique et dans la religion bouddhiste. Il est d'ailleurs encore aujourd'hui, l'icône de la monarchie de la Thaïlande.

Depuis des siècles, l'éléphant d'Asie est également exploité pour la force de travail qu'il représente. Par exemple, le pachyderme a été très utilisé en Thaïlande par l'industrie forestière jusqu'en 1989, année de promulgation d'une loi interdisant le transport du bois par traction animale.

Mais sur le terrain, l'éléphant reste encore un ouvrier agricole très prisé. Et il n'est pas rare qu'après de bons et loyaux services, l'animal soit discrètement mis à mort ou enchaîné pour le restant de ses vieux jours.

 

L'éléphant d'Asie sous la menace des agriculteurs

L'éléphant d'Asie vit encore en Thaïlande à l'état sauvage et la cohabitation entre planteurs d'ananas et d'huile de palme tourne parfois au lynchage. Le 25 mars 2018, un éléphant femelle a été retrouvé mort sur le lieu de la plantation où il travaillait. L'arme du crime était un fil électrique haute tension. Le même scénario avait été observé une année auparavant. Cette fois-ci, il s'agissait d'un éléphant d'Asie mâle de 4 tonnes et d'une trentaine d'années. 

En réalité, ces crimes ne sont pas autant isolés que les journaux locaux veulent bien le faire croire.

C'est pour lutter contre ce genre atrocité que notre agence de voyage de tourisme durable a vu le jour. Vous, aussi, vous pouvez soutenir notre projet. Donnez du sens à votre voyage en Thaïlande et devenez acteur de la cause animale.

 

L'éléphant d'Asie sous la menace du tourisme de masse

En Thaïlande, l'éléphant d'Asie vit un véritable calvaire à cause des touristes. En effet, selon une enquête d'une organisation non gouvernementale, le pachyderme est exploité de manière outrancière pour le tourisme de masse. Et dans ce contexte, il faut en fait comprendre que leurs conditions de vie sont exécrables. On estime que 75 % des pachydermes à touriste en Thaïlande vivent de manière misérable soit environ 2198 animaux.

La Thaïlande depuis l'explosion touristique du pays est devenue rapidement le plus mauvais élève sur la question du bien-être des éléphants. L'animal porte sur son dos des touristes à longueur de journées, reste enchaîné quand il est inactif et subit des coups quand il se laisse aller à son instinct.

L'alimentation qui leur est fournie est de mauvaise qualité et les soins vétérinaires sont justes bons à les garder dans un état de vie. Sans compter qu'ils participent à des spectacles sur un sol en bitume avec des touristes et de la musique bruyante.

 

Pourquoi faut-il arrêter de capturer les éléphants sauvages ?

Les éléphants d'Asie sont capturés dans leur milieu sauvage dès leur plus jeune âge. La pratique est interdite, mais la demande est forte et le marché particulièrement rémunérateur. Le mahout ou le dresseur anesthésie l'éléphanteau dans la nature et il n'hésite pas à tuer un autre éléphant qui tenterait de le secourir. Environ 4 éléphants sont abattus pour capturer un éléphanteau.

Une fois extrait de son environnement naturel, le bébé éléphant est domestiqué et subit le rituel sacré appelé Phajaan.

 

Le Phajaan ou la torture sacralisée

Le rituel Phajaan remonte à des temps lointains. En fait, il s'agit d'une croyance qui consiste à séparer le corps de l'éléphant de son esprit. L'objectif est de lui faire oublier ses réflexes instinctifs afin qu'il soit totalement soumis à son dresseur. Autrement dit, le Phajaan est tout simplement de la torture extrême qui oblige l'éléphant d'Asie a accepter tout et n'importe quoi pour éviter une maltraitance supplémentaire.

Le dresseur marque dans la mémoire de l'éléphant une peur gravée à jamais qui la conditionne jusqu'à sa mort.

Concrètement dans le rituel du Phajaan, l'éléphant est enfermé dans une petite cage et subit des coups violents pendant plusieurs jours. L'animal est ensuite enchaîné, immobilisé et frappé à des endroits anatomiques précis. C'est à direlà où ça fait très mal : aux oreilles, têtes, articulations, joues, sexe.

Pour taper, le dresseur ou plutôt le bourreau se munit d'une sorte de marteau avec un bout qui ressemble à un pic à glace. L'électrocution, la privation de nourriture, l'étouffement peuvent compléter l'exercice.

Il arrive que l'éléphant succombe à ses blessures, ce qui est d'ailleurs assez fréquent. Environ un animal sur deux meurt au cours du Phajaan. Et sur l'autre moitié, les trois quarts des éléphants deviennent fous ou traumatisés à vie.

 

Le sanctuaire des éléphants pour aider l'éléphant d'Asie

La protection de l'éléphant d'Asie est possible, notamment grâce au sanctuaire des éléphants qui leur assure une nouvelle vie. Situé proche de Chiang Mai, sa mission est de soigner les éléphants en état de fébrilité et leur donner une existence paisible.

L'association manque toujours de bras. Vous pouvez soutenir le projet et aider à prendre soin des éléphants.

Notre agence de voyage de tourisme durable est un acteur majeur pour le bien-être de l'éléphant d'Asie.

 

Partir comme volontaire en Thaïlande pour sauver les éléphants

Pendant votre voyage en Thaïlande en tant que volontaire, vous apprendrez à prendre soin des éléphants. Vous serez intégré à une équipe d'autres volontaires comme vous et par vos activités vous assurerez les bonnes conditions de vie des éléphants.

Votre mission vous permet de vivre une expérience de voyage valorisante, bien loin des atrocités provoquées par le tourisme de masse. Une bonne manière de changer les choses.

 

 

 

Vous avez des remarques ou des questions ? >>> Laissez-nous un commentaire !

Vous avez trouvé cet article utile ? >>> Partagez-le à vos amis !

 

Ajouter un Commentaire


0
0
0
s2sdefault
powered by social2s