Blog
Ici on apprend des choses !

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

Protéger les animaux… En gardant des distances

 

protéger les animaux sauvages grâce au volontariatVous avez vu la dernière vidéo qui circule sur le net avec un panda roux trop mignon, ou encore un koala craquant ? Ça donne envie de les caresser et de les serrer contre soi n’est-ce pas ? Ou peut-être même de s’engager pour la protection des animaux blessés ou en voie de disparition ? Super ! Cependant, il faut avoir conscience que la protection des animaux n’implique pas forcément d’avoir des contacts avec eux.

 

Aimer les animaux c’est vouloir ce qu’il y a de mieux pour eux. Il faut penser à leurs besoins avant de penser à nos envies, c’est de notre responsabilité. D’autant plus lorsqu’on a à l’esprit que nous (les Humains) sommes grandement coupables de leurs malheurs… Pour leur venir en aide, voici plusieurs facteur sur lesquels nous pouvons agir :

-  Le climat

-  La pollution

-  La consommation responsable (choisir le type d’aliments que vous consommez et leur provenance)

-  Le respect de la vie, qu’elle soit humaine, animale ou végétale (par exemple : ne pas tuer pour le plaisir, et ne pas maltraiter les animaux pour les dresser)

-  La préservation des écosystèmes (milieu de vie des animaux)

L’équipe de Mahalo est bien sûr sensible à tous ses éléments, c’est pourquoi il nous tient à cœur de vous informer et vous sensibiliser sur chacun d’entre eux. Notre action se situe sur la sauvegarde directe des animaux, en leur apportant des soins, mais également sur la préservation des écosystèmes, qui est tout aussi importante, voire encore plus importante. En effet, c’est la principale cause de disparition de la vie sauvage. Donc ne soyez pas frustrés si on vous propose une mission d’éco-volontariat qui n’est pas en contact direct avec les animaux. Planter des arbres à peut-être l’air anodin, mais votre action aura un impact certain. 

 

Quelles actions de volontariat pour sauvegarder la vie animale ?

volontariat de reforestation à Bornéo

 

  • Restaurer les habitats naturels en replantant des arbres

Saviez-vous que les forêts abritent 80% de la biodiversité terrestre ? L’équation est simple : Moins de forêts = moins de biodiversité. Les orangs en sont un exemple : Il ne resterait aujourd’hui plus qu’environ 100 000 individus. Leur principale menace est la déforestation : Les forêts sont brûlées afin de laisser la place à des plantations de palmiers destinés à l’industrie de l’huile de palme. Malheureusement les orangs-outans périssent parfois dans les feux de forêts.

Dans le même genre, il est également possible de bouturer des coraux. Et c’est d’une grande importance, car les récifs coralliens abritent 25% de la vie marine.

 

  • Nettoyer des milieux naturels (plages, océans, rivières)

    nettoyer les plages pour sauver la planète

     

Prenons l’exemple apporté par le WWF : Au Canada, des bénévoles se sont mis à nettoyer les rivages. Voici le résultat décrit par le WWF : « Au cours des 25 dernières années, près de 800 000 bénévoles ont nettoyé 33 740 kilomètres de rives d’eaux douces et marines, l’équivalent de trois fois le périmètre des Grands Lacs. Ensemble, nous avons ramassé 625 747 bouteilles, 773 353 bouchons, 15 497 sacs en plastique et 299 560 pailles, faisant barrage à plus de 1000 tonnes de déchets plastiques. » {Source : https://www.wwf.fr/vous-informer/effet-panda/une-bouffee-dair-pour-locean }

Et 1000 tonnes de déchets plastiques en moins dans les océans, ça a un impact considérable !

 

  • Collecter des données scientifiques

écovolontariat pour les animaux et la natureAccessible sans compétences particulières, ce type d’action permet aux scientifiques d’obtenir un grand nombre de données concrètes, et ainsi de disposer d’informations qui sont à jour. À quoi servent les données scientifiques ? Eh bien à déterminer quelles actions seront les plus adaptées et les plus efficaces pour sauvegarder l’écosystème. Ce genre de mission est possible dans différents milieux : En mer (observation des baleines, des raies, des tortues, des hippocampes, etc…), dans des réserves africaines, dans la jungle, ou même en France près de chez vous !

 

Les animaux sont des êtres sauvages

 

Même si parfois il est indispensable de toucher les animaux pour les soigner, il faut garder à l’esprit que les animaux sauvages n’ont pas vocation à approcher l’Homme. Ce n’est pas quelque chose de naturel, et ça peut même être très dangereux pour vous. 

Par ailleurs, les animaux doivent garder leur instinct pour survivre, pour savoir chasser, se déplacer, se protéger, élever leurs petits, etc. Et il est sans doute préférable qu’ils gardent une crainte de l’Homme car n’oublions pas qu’il existe des personnes malintentionnées, et il est bien plus facile de capturer des animaux qui sont habitués à l’humain…

 

protéger les animaux sauvages grâce à l'écovolontariat

 

Alors n’hésitez pas à effectuer une mission d’écovolontariat même sans contact direct avec les animaux. Ce genre de mission est essentiel pour leur survie. Et même à distance, observer des animaux sauvages peut être une expérience inoubliable !

 

 

 

Ajouter un Commentaire


0
0
0
s2sdefault
powered by social2s